Chargement de la page en cours ...

Mijnheer Carlos Blancke

Photo 419872
Domicilié à Dilbeek (1700)
Né à Elsene (1050) le mercredi 21 mars 1928
Décédé à Dilbeek (1700) le jeudi 15 décembre 2016 à l'âge de 88 ans
Epoux de Mevrouw Alice Croon

Herdenkingsruimte « rouwbetuiging » 

Cet espace condoléances a été créé le lundi 19 décembre 2016.

Les hommages

3 hommages (1 privé)

A la famille Blancke.

Je vous présente, en mon nom propre et au nom des dirigeants et employés d'EUCLIDES, toutes nos condoléances à la disparition de Carlos BLANCKE, en particulier à Joris et Luc, que je connais mieux.

Carlos BLANCKE a été un grand Monsieur, un précurseur de l'"entreprise citoyenne", en un temps, 1990, où cette notion n'existait pas encore. Il avait compris qu'une grande entreprise ne peut se développer sans liens avec son environnement social.
Je le vois encore dans une salle poussiéreuse du CPAS, écouter, avec une patience infinie, les discussions du petit monde socio-politique d'Anderlecht, lui, l'homme d'action et de décision, pour, enfin, prendre la parole, ramener chacun sur terre et faire réellement progresser les échanges, au sein du DSQ de Cureghem.
Carlos BLANCKE avait le sens du dialogue, possédait un sens inné de la diplomatie : par petites touches il arrivait, avec finesse, à concilier les points de vue.
Je le vois encore, au Café La Paix, mener la première assemblée libre de 100 grossistes, bouchers et autres en vue de sauver les Abattoirs, alors en constant déficit. Quelle énergie et quel doigté pour convaincre !
Ouvert au quartier, il a fait venir dans les Caves de Cureghem, l'astronaute Dirk Firmout, en coopération avec le Maroc, pour y recevoir une majorité de citoyens belgo-marocains.
Partisan avant le lettre de l'économie sociale, il a fondé EUCLIDES, y engageant la Société des Abattoirs, mais aussi ses fonds personnels pour exprimer sa confiance en une initiative, toute nouvelle à l'époque, hors de l'aide structurelle des pouvoirs publics.
Prudent et audacieux à la fois, discret mais déterminé, modeste mais familier des plus hautes autorités publiques, Carlos BLANCKE cumulait les qualités les plus rares.
Je l'entends encore me raconter que son premier métier, c'était photographe, et de me décrire son reportage du voyage au Congo du Roi Baudouin, Bwana Kitoko.
Du photographe il avait gardé la sûreté du coup d'œil, la capacité de jugement des gens et des situations.
Je l'admirais beaucoup.
C'était un exemple.
Bien que prévisible, c'est une perte immense.

Croyez , chère Famille, en mes lourds regrets et combien je compatis avec votre chagrin.

Pierre RENIERS, Président et co-fondateur d'Euclides
Ancien Echevin d'Anderlecht.

Pierre Reniers, Président Centre EUCLIDES- 27/12/2016

Ik heb meneer Blancke altijd ervaren als een integer mens.

Luk

Delboo Luk- 24/12/2016