Photo 695055Monsieur Maurice BOLSÉE
Supporter du Standard et ayant vu jouer Maurice dans les années 50, je voudrais exprimer à la famille tout le respect que j'avais pour cet excellent joueur en leur présenter mes plus sincères condoléances.
Photo 695352Monsieur Rolant BOUSMANNE
Toutes mes condoléances à la famille
Photo 695615Monsieur Louis CASEAU
Oh, Louis, on peut dire qu’avec toi, c’est assurément une belle et noble figure de Mageret qui n’est plus…
Et, évidemment, ton départ fait remonter une multitude de souvenirs. Dont, certains très anciens, comme les coups de marteaux qui résonnaient dans ta forge, à côté de l’épicerie, dans les années ’60. Soit, les débuts d’une grande histoire…
Et on t’appréciait parce tu étais un homme serviable et sympathique : à ton bon sens naturel, tu ajoutais volontiers une pointe d’humour.
Mais, sans oublier que tu as été marqué par le départ, trop tôt, d’Irène et de Roland.
Alors, va tranquille, Louis, tu as bien mérité de l’estime de beaucoup !
Dans ces moments de peine, mes pensées et ma sympathie sont pour ta famille et tes proches.

André Schmitz
Photo 695477Madame Lucette ANGELINI born BERAUD
C’est avec beaucoup de peine que j’ai appris de la bouche de Claude, la disparition de Lulu.
Nos chemins s’étaient croisés au cours de l’année 1967 où mon papa s’était vu confier la tâche de la seconder en qualité de Secrétaire parlementaire de Gilbert Millet. Je me souviens que nous avions été accueillis à bras ouverts par toute la famille Angelini tout le long de notre cours passage (a peine 6 mois) au Vigan.
Les valeurs de solidarité, d’entraide et de camaraderie aujourd’hui si mises à mal étaient chez eux naturelles. Malgré ce court passage des liens étroits s’étaient créés et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé Lulu à Ales quelques années plus tard aux côtés de notre camarade Claude.
Je les rencontrais souvent dans les manifs où malgré ses problèmes de santé Lulu était très souvent présente et même si parfois elle avait du mal à me reconnaître quand j’allais les saluer, je me souviens qu’elle me disait que c’était ma voix qui l’a renseignait
Militante infatigable Lulu assumait la  responsabilité de trésorière du Syndicat CGT des retraités des Territoriaux d’Ales jusqu’à ce que sa vision défaillante l’en empêche.
C’est une grande militante qui nous quitte aujourd’hui et au nom de l’Union Locale CGT d’Ales mais aussi en mon nom personnel et celui de ma sœur je transmets à Jean-Marie, Corinne et Claude ainsi qu’à toute sa famille en ce moment douloureux nos plus sincères condoléances
Photo 695522Monsieur Jean LASSOIE
En ces moments douloureux, nous sommes en pensée avec vous.
Nos sincères condoléances.

Alexandre et Patricia
Photo 693839Monsieur Pierre PERRELLE
Nous vous présentons nos sincères condoléances
Nous sommes de tout coeur avec vous
Je ne pourrai pas être présent.
Jean-jacques et eric
Photo 695236Mijnheer Staf De Wel
Dag Gustaaf, dag Staf. Bedankt voor jouw leven vol engagement, bedankt voor jouw voorbeeld. Mijn meest oprechte medeleven aan de familie en vrienden en mijn absolute engagement om de groene waarden verder uit te dragen. Met warme genegenheid, Ingmar, gemeenteraadslid.
Photo 694978Monsieur Julien VAN VLAENDER
Papy je ne t'oublierais jamais je pense beaucoup a toi repose en paix tu sera toujours le bon papy adorable et le plus gentil maintenant tu as la paix ou tu t'en va repose en paix maintenant
Photo 694903Madame Denise TAUPIAC born TELLIER
Maurice, Chers tous,

Nous sommes très tristes d'avoir appris le décès de Marraine, affligés de ne pas pouvoir venir l'accompagner dans sa dernière demeure.

Mais accrochons nous aux souvenirs de cette grande dame qui pourront nous réchauffer le coeur: sa voix, sa douceur, sa générosité, sa joie, son entrain, sa fantaisie, son rire !

Trop peu de mots pour exprimer toute ma gratitude de l'avoir connue. Une étoile s'éteint, mais sa lumière et son éclat m'accompagnent.

Toutes nos condoléances, et de tout coeur avec vous dans la peine que nous partageons.

Lise, Laurent et les enfants Ambroise, Lilith et Callisto.
Photo 694735Madame Danielle DOTRENGE
Mon amour ma tante mais plutôt ma.maman celle qui m as tout donner va en paix mon ange mon pilier tu restera à jamais dans mon cœur ❤
Photo 695014Madame Agnès MARQUET
Je vous présente mes sinceres condoléances
Photo 695026Monsieur Nicasio DIAZ-ALVAREZ
Je vous présente mes plus sincères condoléances
Photo 694805Mevrouw Rosalinde Verstraeten
We hebben Roos gekend als een goedlachse collega in Antwerpen, die voor iedereen klaar stond.Aan heel de familie en vrienden veel sterkte.
Monique en Roger
Oud collega's gevangenis Antwerpen
Photo 694879Madame Annette BODIN born FAUCHER
Je suis désolée de ne pouvoir vous accompagner, en particulier pour l'animation des chants comme je l'ai fait lors des décès nombreux malheureusement dans votre famille.... Amicalement a toute la famille...
Marie Renee Suire
Photo 694907Madame Christine SCHUPP born DESTEXHE
RIEN ne lui aura été épargné ces deux dernières années. Covid pour 2020 et soins retardés, reportés. 2021 : la douleur monte, s'intensifie et on ne peut plus la soulager comme chacun de nous le voudrait. Quelle chance nous avons eue, grâce à Pierre-Yves et Marie, de la revoir en toute intimité ce mois-ci encore. J'ai pu, merci, échanger avec Christine et nous avons même pu rire ensemble. Un regret cependant : notre pudeur à l'une comme à l'autre nous a freinées et il nous aurait fallu plus de temps pour peut-être, enfin, pleurer ensemble ...
Je vous étonnerai quand je vous dirai que ce jeudi, alors que je rentrais d'avoir été me balader et que j'étais comme un pinson, je me suis surprise, à 15 heures, en train de pleurer à chaudes larmes. Comme ça , sans raison, je suis passée de l'insouciance au drame. Je n'ai pas compris évidement. C'est l'appel de Marie qui m'a ouvert les yeux sur les raisons : Christine s'en allait et m'appelait ....

Aimer et partager, voilà ce que retiendrai et je vous fais la promesse de continuer mes échanges avec elle. A vous, Cédric, Sébastien et Guillaume, du courage, du courage !!! Sébastien, pourvu que tu puisses rejoindre Jean-François et sa famille à Hong Kong. Guillaume, j'imagine combien elle va te manquer.... je ne peux t'aider, tes amis seront un bon réconfort. Et Cédric, notre porte vous est ouverte : tu le sais, si une semaine à la montagne, Guillaume et toi, peuvent vous aider à vous reconstruire, n'hésitez pas.

Nous serons des vôtres le samedi 4 décembre, dans l'église si nous sommes acceptés ! Si pas, nous serons à l'extérieur en communion avec vous. A nouveau, fichu covid / Virus / Variant qui gâche tous ces instants.
Nous vous embrassons très très fort. Anette et Jacky
Photo 694805Mevrouw Rosalinde Verstraeten
Liefste Rozeke,
Ik ga je missen, ik ga alles aan jou missen,
Onze gesprekjes, onze weekendjes samen, gewoon alles.
Ik ben blij dat ik zoveel goede herinneringen heb aan jou,
Er zijn niet genoeg woorden voor,
Een dame met een gouden hartje,
Nu ben je boven bij papa, die je zo hard miste.
Rust zacht lieve rozemie 😘
Photo 691343Madame Nicole TOUSSAINT
Bien chère Famille. C'est avec une grande tristesse que je viens d'apprendre le décès de votre chère maman et parente bien-aimée. Je vous présente mes plus sincères condoléances et vous assure de mes prières les plus ferventes ainsi que de ma plus profonde sympathie. Nicole était une personne si gentille et que l'on prenait plaisir à rencontrer. Avec Jean, elle formait un bon couple habité d'une belle et grande complicité.
Le décès de son cher époux l'aura sans aucun doute marquée profondément. Tous les deux, ils sont de nouveau réunis à la grande Table du Banquet Éternel. Il n'y a pas l'ombre d'un doute que de la Maison du Père, ils vont veiller sur chacun de vous et guider chacun de vos pas ici-bas.
Photo 694214Monsieur Willy MARCHANT
Depuis de très nombreuses années, nous étions voisins et nous échangions quelques mots quand nous nous croisions.
Mais c'est dans un autre contexte et dans une autre période que nous avez forgé une relation d'amitié réciproque. Au début des années 70-80,
nous avons vécu intensément le lancement d'une grande fête populaire appelée la Fête des Fous.
Le climat général et l'ambiance cordiale qui animait notre quartier étaient menacés par la construction de deux mastodontes : le CHR de la Citadelle et le complexe commercial du CORA.
C'est alors que l'Association des Commerçants de Ste-Walburge dont il était une des chevilles ouvrières et les animateurs des mouvements de jeunesse ont discuté, négocié et décidé de créer une Fête des Fous à partir de septembre 1974, qui s'est maintenue jusqu'à aujourd'hui. C'était une aventure risquée et exigeante. Mais ayant vécu cela au coude à coude avec Willy, il est resté un homme que j'ai appris à connaître et à apprécier, avec entre nous une sorte de connivence qui ne s'effacera pas.
Photo 688814Monsieur Jean Louis ESCURPEYRAT
Très touchés par la disparition de Jean Louis, nous vous adressons nos plus sincères condoléances et toute notre sympathie dans cette terrible et très douloureuse épreuve. Nous vous souhaitons beaucoup de courage pour surmonter cette soudaine et inattendue disparition.
Photo 609532Madame Florence ALBOUY born ALBOUY née QUATREPOINT
Florence, tu es une belle personne.
Fais moi un signe et je te répondrai.
Photo 694341Monsieur Julien GILLES
Mon cher Julien,

Comme tu es né un jour après moi, je te taquinais parfois, en te disant que tu me devais le respect ! Mais, aujourd’hui, avec ton départ vers le grand au-delà, c’est à moi de venir vers toi avec respect…
Et avec un grand respect ! Avant tout, parce que tu étais un homme foncièrement bon.

Non, Julien, je n’utilise pas des mots aimables parce que tu nous as quittés : avec toi, pas besoin d’user d’artifices verbaux.
Car, dans la section où nous avons travaillé, je t’ai assez côtoyé pour savoir qui tu étais vraiment : toujours aimable, bienveillant, droit, ordonné, soucieux de ton travail et de tes responsabilités. Et tu aimais par-dessus tout ce qui était juste. Quitte à faire éventuellement un petit commentaire réprobateur s’il le fallait. Mais toujours avec tact, avec modération, et sans jamais te départir d’une petite pointe d’humour qui te permettait d’arrondir les angles. Bref, oui, Julien, tu étais comme ça : un ardennais bon teint et pondéré, faisant ainsi l’unanimité.

Mais derrière ta bonhommie, d’aucuns avaient aussi remarqué une grande sensibilité. Qui te permettait, certes, d’appréhender les tribulations de la vie avec à-propos et philosophie, mais laquelle a été cruellement éprouvée avec la disparition de François : parti trop jeune, trop vite, et en silence. Ce qui t’a causé une douleur profonde. Nous en avions parlé : on n’admet pas la perte d’un enfant, soit un malheur qui va à l’encontre de l’écoulement logique de la vie.

Je savais aussi ta santé précaire ces derniers temps, et il était prévu, de longue date, que j’aille te rendre visite. Mais j’ai toujours reporté, les circonstances actuelles m’incitant à la prudence.

Ceci dit, mon cher Julien, puisque toi, désormais, tu as choisi une autre forme de « confinement », avec une distanciation incommensurable, et éternelle, je me dois aussi de regarder vers tous ceux que tu as quittés et que tu as mis dans la peine : Madeleine, les enfants, les petits-enfants et toute la famille. Pour leur dire que ma sympathie et mes pensées sont aussi pour eux. Car ils connaissent, crois-moi, des jours difficiles, des jours sombres. Pour eux, ton départ signifie que c’est déjà l’hiver : il fait froid, il fait chagrin dans tous les cœurs, tant la place que tu y occupais était grande…

Qu’il est donc pénible ce dénouement qui vient anéantir la belle et grande histoire d’une vie, avec tous ces liens tissés au fil des années, toutes ces pages tournées ensemble. Et qu’il est lourd, à présent, ce silence dans la maison. Encore accentué par une place vide à la table familiale !

Mais sois sûr, Julien, que tes proches garderont pour toujours le souvenir de ton dernier regard, de tes dernières paroles. Et ce sera pour eux un doux réconfort, un apaisement : ils ont peut-être perdu l’homme, mais certainement pas l’âme.

Alors, va tranquille, Julien : tu as droit à la reconnaissance de tous ceux qui t’ont apprécié. Et, il y en a beaucoup, tu sais… Sacré Julien !

André Schmitz
Photo 694554Monsieur Denis ALLARD
Je suis triste! J'ai très bien connu ''michelle' même du temps de son ''coutisage'' avec son beau cavalier dont elle était si fière de montrer sa photo' et puis quelques années plus tard on s'est retrouvés par hasard et puis ...et puis... La vie s'écoule...et puis on en va vers .??? J'espère que je vous retrouvé d
Ans une autrevie
Photo 323930Monsieur Paul SCHLOSSER
mon cher mari,
il y a des larmes qui ne cessent jamais de couler, des vides qui ne se comblent pas, des souvenirs que rien n'efface et des personnes qui ne se remplacent jamais, et oui c'est de toi, pol, que je parle
depuis ton départ en 2014, toutes mes pensées vont vers toi j'espère que du haut de ton étoile tu vois que tu es toujours avec moi et si mes sourires reviennent c'est uniquement pour masquer ma peine
tu me manques pol et je ne t'oublierai jamais tu as été et tu resteras à jamais TOUT pour moi
danièle
Photo 693887Madame Monique MARIN
Nous sommes très attristés par le décès de Monique. Nous sommes de tout coeur avec vous. Nous garderons d'elle le souvenir d'une voisine agréable, gentille et chaleureuse. Ses promenades dans la rue et nos conversations amicales nous manqueront beaucoup.